Résumé : l’EFT et le TFT sont les deux techniques principales de « thérapie par les méridiens ». Pourtant, une comparaison logique entre les deux techniques montre que l’EFT est la plus intéressante.

Depuis que j’utilise l’EFT (Emotionnal Freedom Technique), je suis intrigué par la manière dont fonctionnent les thérapies énergétiques. Il m’a semblé logique de regarder dans la direction de Roger Callahan, créateur de TFT (Thought Field Therapy), la première technique moderne du genre.

J’ai donc acheté et lu son livre « Stimulez votre guérisseur intérieur ». Vous pouvez vous le procurer en cliquant ici .
En le découvrant, j’avais hâte d’apprendre de nouvelles techniques ou subtilités qui me permettraient d’améliorer ma pratique de l’EFT. En effet, l’EFT est réputé être une simplification de TFT, et son créateur ne s’en cache pas. Cependant, même si le livre est agréable à lire, je ne peux que m’avouer… déçu.

Tout d’abord, le livre est co-écrit avec un auteur qui a publié d’autres livres sur la santé. Bon, Callahan n’est peut-être pas un écrivain-né, mais je trouve toujours dommage de ne pas avoir les mots du créateur lui-même. En fait, le livre est très bien écrit, remplis d’exemples, mais donne l’impression d’avoir été vulgarisé, avec certains termes techniques pourtant inutiles (le fait de « penser à un problème » est transformé en « syntoniser le champ mental »).

Les exemples donnés sont tous dithyrambiques ! On y parle de dépressions guéries en 5 minutes, de phobie extrême soulagée en 3 minutes, avec une seule répétition de la technique, de peurs, colères, honte, addictions, supprimées en quelques minutes, y compris par téléphone.

Je sais bien que l’EFT par exemple, peut obtenir de tels résultats, et traiter des problèmes vieux de plusieurs années, en quelques minutes seulement. J’aurais seulement aimé que l’auteur ne présente pas la technique comme une technique miracle qui marche 97% du temps, et en 5 minutes.

On sait en effet tous que la grande majorité des cas sont plus complexes, et qu’il faut y passer quelques dizaines de minutes à quelques heures pour avoir des résultats permanents (ce qui est très bien), souvent en traitant des souvenirs aussi.

roger callahan tft

Bref, allons plus en détail voir ce qui nous intéresse : la technique.

EFT vs TFT

Je ferais référence à un article anglophone écrit par Peter Graham, un thérapeute australien ayant atteint le plus haut niveau de certification en EFT. J’ai trouvé son article vraiment impartial, bien qu’il avoue utiliser quasiment uniquement l’EFT à présent. Merci à lui de me permettre de reproduire ici ses dires.

Selon lui, l’EFT et TFT sont des techniques différentes, bien que similaire par bien des points, et il y a de la place pour les deux. Les deux techniques utilisent le tapotement sur des points d’acupuncture et des mouvements oculaires pour diminuer ou éliminer les émotions négatives. Ce sont quasiment les mêmes points pour chaque technique.

La grande différence, c’est que TFT utilise des séquences particulières (des algorithmes) pour chaque type de problème, alors que l’EFT n’en utilise qu’un. Donc en TFT, chaque problématique a un ou plusieurs algorithmes. Callahan, dans son livre, indique de suivre précisément ces algorithmes, au risque de ne pas avoir de résultats en cas contraire. Chaque algorithme est considéré comme « un code unique qui ouvre le coffre de la guérison ». C’est très important dans la technique.

En EFT, la séquence n’a pas d’importance puisque c’est la même quel que soit le sujet traité. C’est le tapotement qui est important, et ce sur quoi on se concentre. C’est une séquence facile à se rappeler. Le principe est le suivant : le tapotement permet d’envoyer de l’énergie dans les méridiens afin de les débloquer. Certains méridiens semblent plus en lien avec certains problèmes. L’idée de Gary Craig est donc : pourquoi ne pas tapoter TOUS les méridiens, sans avoir à s’embêter de savoir lequel est le bon ? On passerait en effet plus de temps à tester et chercher le bon méridien qu’à tous les tapoter (il y en a 14).

TFT est donc plus complexe car il y a une vingtaine d’algorithmes à retenir, et il faut donc un praticien pour l’utiliser. C’est difficile à apprendre. Contrairement à l’EFT qui s’apprend en quelques minutes et peut être utilisé seul.

De plus, TFT a deux niveau de certification (les niveaux 3 et 4) qui sont confidentiels et coûtent apparemment très très cher (de l’ordre de 100 000 $ pour le niveau 4). Je trouve cela étrange. Et les émotions ou problèmes ne rentrant pas dans l’une des 20 catégorie de TFT doit être traitée par une technique enseignée dans les niveaux supérieurs. C’est donc tout un challenge pour le praticien moyen d’utiliser TFT efficacement.

Par contraste, l’EFT peut être apprise gratuitement via le mini manuel de l’EFT ou les nombreuses vidéos que l’on peut trouver sur internet. Et l’on peut utiliser l’EFT pour traiter n’importe quoi (« Essayez-le sur tout ! » est la phrase favorite de son créateur), on peut même utiliser des symboles et des métaphores : ce problème qui me dérange, ce monstre dans mon esprit, ce tremblement intérieur, etc… ce qui est très pratique ! L’EFT fait naturellement ressortir les émotions sous-jacentes, qui sont traitées au fur et à mesure.

Avoir une séquence unique et universelle rend l’EFT très versatile et remarquablement élégant. Selon Peter Graham, l’EFT a de plus une capacité à traiter les traumatismes qui n’a aucun parallèle en TFT. Selon moi, c’est une GROSSE différence.

Alors, l’utilisation d’algorithmes spécifiques rend-il TFT plus efficace ? Selon Peter Graham, les deux techniques sont efficaces, et il n’y a aucune preuve que l’une l’emporte sur l’autre à ce niveau-là. La même efficacité donc, si la séquence est bien ciblée.

A noter que Peter Graham a utilisé pleinement l’EFT pendant 2 ans en atteignant un haut niveau de certification (formateur en EFT, Maître en EFT, …) et puis à participé à une formation TFT niveaux 1 & 2 pour vérifier par lui-même ce que cela pouvait apporter (ce que je n’ai pas fait). Selon son expérience, TFT n’apporte pas d’efficacité supplémentaire à l’EFT, et dans les cas où l’EFT ne marche pas, TFT ne marche pas non plus. Ainsi, selon lui, l’injonction d’utiliser précisément les algorithmes TFT sans les modifier sinon cela ne marche pas est tout simplement faux et absurde.

La flexibilité de l’EFT permet de se concentrer plus sur le contenu et les émotions qui arrivent sans se perdre dans des considérations inutiles à propos de quel algorithme choisir. C’est un grand avantage.

Autre différence : TFT est habituellement exécuté en silence, alors que l’EFT se pratique en parlant justement des problèmes à traiter.

Voici une comparaison de la manière dont les deux techniques sont utilisées :

TFT :

  1. Penser à l’émotion, le problème ou traumatisme à traiter
  2. Noter son intensité sur une échelle de 1 à 10
  3. Exécuter l’algorithme particulier pour ce problème
  4. Vérifier l’efficacité. Si c’est insuffisant, traiter l’inversion psychologique et recommencer
  5. Lorsque l’intensité est descendue, faire la séquence des 9 actions
  6. Refaire l’algorithme
  7. Si l’intensité n’est pas partie (notée à 1), recommencer
  8. Pour finir, rouler les yeux du sol au plafond

Selon le livre de Roger Callahan cité ci-dessus.

EFT :

  1. Penser à une émotion, sensation, problème, trauma ou croyance négative à traiter
  2. Noter son intensité sur une échelle de 0 à 10
  3. Traiter l’inversion psychologique
  4. Faire la séquence complète, puis les 9 actions, puis à nouveau la séquence
  5. Vérifier l’intensité, si elle n’est pas à 0, recommencer

Selon le manuel de l’EFT de Gary Craig. A noter que les praticiens EFT utilisent souvent des variantes et des versions simplifiées.

Comme nous le voyons, les deux systèmes sont très similaires.

Comparaison technique

Les similitudes entre TFT et EFT sont :

  • Les deux utilisent le tapotements des mêmes points d’acupuncture
  • Les deux utilisent les 9 actions, mais c’est utilisé plus souvent en TFT
  • Le traitement de l’inversion psychologique est le même
  • TFT utilise un traitement plus complexe pour l’inversion psychologique : une technique de respiration en 40 étapes, que l’EFT n’utilise pas
  • Les deux utilisent la même théorie
  • L’objectif est le même dans les deux techniques : résoudre le blocage énergétique dans les méridiens résultant en un problème émotionnel
  • Les deux utilisent une échelle de mesure subjective de l’intensité du problème (de 1 à 10 en TFT et de 0 à 10 en EFT)

Les deux approches sont donc très similaires (ce n’est pas une surprise), cependant les mécanismes de leur utilisation sont en pratique très différent et l’EFT est beaucoup plus flexible.

Les différences sont :

  • L’utilisation de 20 algorithmes spécialisés en TFT ; 1 seule séquence en EFT
  • Les 4 niveaux de TFT sont focalisés sur le fait de trouver une « séquence magique » qui va débloquer le problème, alors que l’EFT continue à tapoter tout en sondant les profondeurs du problème. L’EFT se concentre sur la recherche des divers aspects du problème (c’est la part complexe de l’EFT)
  • TFT est fait en silence, alors que l’EFT est beaucoup plus vivant
  • TFT corrige l’inversion psychologique seulement si l’algorithme n’a rien donné, alors que l’EFT traite le problème avant de commencer la session, ce qui ne prend que quelques minutes et ne pose aucun problème s’il n’y avait pas d’inversion psychologique (l’inversion psychologique est présente environ 40% du temps selon Graham)
  • TFT nécessite de rouler les yeux du sol au plafond pour finir, alors que c’est totalement délaissé en EFT (non enseigné aujourd’hui, mais ça devait l’être au début)
  • Si TFT ne marche pas, il est demandé de rechercher la présence de toxines dans l’organisme, due à des intolérances à certains aliments. En EFT, c’est utilisé en dernier ressort, mais on cherchera plus intensément dans les raisons psychologiques et les aspects du problème. L’EFT recommande de boire beaucoup d’eau pour éliminer ce problème (je ne sais pas si c’est fait en TFT).
  • En EFT, si le problème revient, on considère que le problème a d’autres aspects qu’il faut traiter, ou qu’il y a un problème sous-jacent plus profond à traiter aussi. En TFT, on recherche des toxines ou on réfère à un praticien d’un niveau plus élevé. C’est une GROSSE différence aussi.
  • Les niveaux les plus élevés en TFT sont confidentiels et très onéreux, et pas enseignés en dehors des USA à ma connaissance. Une séance avec l’assistance de Roger Callahan coûte 200 $ pour 30 minutes. Gary Craig a pris sa retraite en libérant les droits de l’EFT dans le domaine public.

 

L’avis de Peter Graham

Après toutes ces considérations, je vous donne l’avis de M Graham :

« J’ai appris l’EFT en novembre 2000 puis me suis perfectionné en janvier 2001. J’ai utilisé l’EFT sur plus de 1000 clients avec d’excellents résultats. J’ai même commencé à enseigner l’EFT pour une utilisation en solo à mes clients.

J’ai acheté le livre du Dr Callahan en 2002 et j’ai expérimenté scrupuleusement sa méthode dans les mois suivants. En avril 2003, j’ai participé à un séminaire de 2 jours validant les niveaux 1 et 2 de TFT. J’ai donc utilisé les deux techniques de manière intensive, et j’utilise maintenant presque uniquement l’EFT à cause de sa facilité d’utilisation et ses résultats constants, surtout en application en solo, dans les cas complexes et dans les traumatismes.

Lorsque je rencontre un problème ou une émotion entrant dans le domaine du TFT, j’utilise un algorithme en le mixant à l’EFT pour voir. Cependant, j’ai trouvé que tapoter aléatoirement donne d’aussi bons résultats.

Finalement, EFT et TFT marchent et sont tous deux très très efficace lorsqu’il sont appliqués de manière compétente et parfois répétés avec persévérance. Mon point de vue est d’apprendre à bien utiliser l’EFT en premier et de devenir confiant dans sa technique. Et ensuite seulement d’apprendre une autre technique, comme TFT ou TAT ou BSFF. »

Encore merci à lui. Son article complet ici.

Mon avis

Si j’apprécie la neutralité et l’impartialité honnête de M Graham, je me permets quand à moi d’avoir un avis plus tranché. Ce qui m’intéresse, c’est d’utiliser les techniques les plus efficaces et les plus simples pour mes clients et moi. Ainsi, si je trouve l’EFT toujours étonnant de polyvalence et de rapidité, je pense que TFT est tout simplement inutile.

Pour moi, TFT est une vieille technique qui est totalement remplacée par l’EFT. En lisant le livre de Callahan, je n’ai pas appris grand chose, et surtout je trouve les algorithmes bien difficiles à appliquer, alors que l’EFT, ça roule tout seul. Surtout, l’EFT permet de se concentrer sur un contenu psychothérapeutique, alors que TFT semble plus incertain. De plus l’ouverture et l’humilité de Gary Craig et des formateurs EFT que j’ai rencontré sont importants pour moi.

Roger Callahan mérite une grande considération pour ses avancées, mais sa technique est tout simplement dépasée aujourd’hui. Les techniques de psychologie énergétique évoluent en plus très rapidement.

En bref, je ne recommande pas de s’intéresser à TFT si ce qui vous intéresse est l’efficacité et la simplicité. Si vous avez une plus grande soif de compréhension, achetez le lire de Callahan. Il est important que vous vous forgiez votre propre opinion, que ce soit en tant qu’utilisateur ou que thérapeute utilisant la technique.

L’EFT l’emporte haut la main.

Laissez-moi vos commentaires ci-dessous