L’EFT est une technique permettant de soulager et d’éliminer les souffrances émotionnelles et psychosomatiques d’une manière extraordinairement rapide et précise. C’est à la fois une méthode de libération des émotions, et de traitement des traumatismes psychiques.

EFT = Emotionnal Freedom Technique, ou Technique de Libération Emotionnelle

C’est étonnant de voir comment une émotion forte comme la colère, la honte, la peur, le ressentiment, peuvent disparaitre en quelques minutes avec l’EFT.

L’EFT permet même de se libérer d’émotions « refoulées », c’est-à-dire d’émotions qu’on a bien enfoui profondément pour ne plus avoir à s’en soucier. Malheureusement, une colère non digérée, refoulée, peut amener bien des problème car le corps en souffrira bien plus que si elle était exprimée et relâchée.

En fait, la plupart du temps, une émotion négative disparait d’elle-même si elle est pleinement vécue et intégrée. Mais les émotions négatives fortes sont parfois tellement difficile à vivre que nous les rejetons et les enfermons en nous pour ne plus y penser. Elles sont néanmoins toujours actives et réalisent en fait un travail de sape si elles ne sont pas soignées.

Un traumatisme est l’exemple extrême d’une émotion non digérée. Imaginez une personne ayant eu un accident de voiture alors que son mari était au volant. La peur et l’émotion créée est rarement digéré sereinement. On dit que la personne est traumatisée lorsqu’elle présente des symptômes allant de la simple peur de conduire à l’impossibilité totale d’être prêt d’une voiture. Il y a même des croyances inconscientes négatives qui peuvent se former dans l’esprit de la personne, comme « je ne peux pas faire confiance aux hommes » suite à un tel accident. Une telle pensée négative aura bien entendu des répercussions sur la vie globale de la personne. Contrairement à ce que les méthodes classiques de psychologie (cure par la parole, TCC) réalisent, ce genre de trauma peut effectivement être totalement éliminé de l’esprit d’une personne avec l’EFT.

L’EFT est également une excellente méthode de gestion du stress. L’EFT marche d’une manière étonnante : il suffit de penser au problème dont on souffre, de laisser venir l’émotion, et de réaliser une petite routine qui fait descendre le niveau de l’émotion, jusqu’à la faire disparaitre.

Au début, lorsque j’ai découvert l’EFT, j’ai tout d’abord trouvé celà ridicule, voire grotesque. En effet, la routine de base de l’EFT consiste à se tapoter certains points d’acupuncture à la surface du corps, en pensant à son problème. A l’époque, cette histoire de méridiens, issu de la médecine chinoise traditionnelle, me paraissait tout ce qu’il y a de plus ésotérique. Mais même si je trouvais l’EFT absurde, il est impossible de ne pas tenir compte des milliers de témoignages positifs à son sujet. Les gens qui utilise l’EFT semblent voir leurs problèmes tout simplement s’évanouir et disparaitre !

Un peu plus tard, j’ai découvert que les méridiens ont étés scientifiquement acceptés par plusieurs études rigoureuses. Entre temps, je me suis tout simplement dit « Si ca marche, autant l’utiliser ! ». En effet, il n’y a pas besoin de comprendre pourquoi ça marche pour utiliser une telle technique.

L’EFT a l’avantage d’être très simple à apprendre et à mettre en place, rapidement efficace, avec des résultats durables. C’est tout simplement la technique la plus efficace à l’heure actuelle dans la gestion des émotions, du stress et des traumatismes. L’EFT est un peu la technique reine dans le domaine de la psychologie énergétique.

Historiquement, l’EFT est une simplification du TFT, une thérapie énergétique que je connais aussi. Le TFT, bien qu’efficace, avait le désavantage d’être assez complexe à utiliser et à apprendre. De plus, TFT a besoin d’un praticien pour être exécuté. L’EFT peut se faire seul, à n’importe quel moment, ce qui est un grand avantage, car vous n’avez plus besoin d’un thérapeute à côté de vous pour vous sentir bien. Cela répond donc à mon exigence d’autonomisation de la personne.

gary craig

Gary Craig, créateur de l’EFT

L’EFT est plus complet et plus simple, c’est aujourd’hui ma technique privilégiée pour faire partir une émotion négative et gênante. En matière de développement personnel, c’est vraiment une technique que tout le monde devrait connaitre pour pouvoir l’appliquer lorsque c’est nécessaire. Néanmoins, l’EFT a aussi des désavantages : elle ne permet pas d’installer une nouvelle compétence ou un ensemble de nouveaux comportement.

De préférence, j’utilise l’EFT pour faire une sorte de « nettoyage émotionnel » chez quelqu’un avant ou après d’installer de nouveaux programmes dans son inconscient avec l‘hypnose. J’utilise donc l’hypnose et l’EFT en combinaison la plupart du temps.

En effet, si l’hypnose a plutôt pour but de travailler sur le mental (d’une manière souvent très efficace), l’EFT est plutôt une thérapie du corps et du cœur.

L’EFT marche très bien sur les gens qui ont tendance à habiter leur corps et à s’apprécier. Si ce n’est pas le cas, l’EFT permet aussi de traiter celà directement !

L’EFT considère qu’une émotion négative est due à un déséquilibre dans le flux énergétique corporel (le Qi pour les chinois). En rétablissant ce flux par le tapotement des points d’entrée des méridiens, le système émotionnel se régule. C’est incroyable de voir que cette théorie marche effectivement lorsqu’une douleur d’origine psychologique disparait en quelques minutes, où qu’une peur profonde s’évanouit soudainement.

L’EFT souffre même d’un étonnant phénomène  : l’effet apex. Les personnes subissant cet effet ont l’impression que l’EFT n’a pas marché, mais que leur problème est parti. Ou parfois, qu’elles n’avaient même pas le problème à l’origine ! C’est comme si elles faisaient une amnésie sur leur problème. En psychologie, on parle de dissonance cognitive.

Une autre chose importante à savoir sur l’EFT est que c’est une technique efficace sur des choses très précises et spécifiques. C’est à la fois un avantage et un désavantage. Avec l’hypnose, par exemple, on agit souvent de manière assez globale, en demandant à l’inconscient de faire le travail tout simplement. En EFT, on va travailler sur une émotion, un ressenti physique précis. On appelle cela un aspect du problème.

Imaginez qu’une personne ait une terrible rage de dent fulgurante. La douleur est telle que cette personne fonce chez le dentiste sans faire attention aux chaussures trop petites qu’elle met. En arrivant, elle s’installe sur un fauteuil déformé par une bosse, mais elle ne s’en rend pas compte : elle a mal aux dents. Imaginons que le dentiste arrive mais n’ait pas le temps de traiter la personne. Il lui fait alors une rapide piqûre d’anesthésiant. Soulagée, la personne se rend alors compte qu’il y a un problème au pied : elle a mis les mauvaises chaussures. Elle les enlève et est alors soulagée. Et elle remarque qu’elle est très inconfortable sur sa chaise : il doit y avoir une bosse.

L’EFT marche de la même manière : en soulageant une souffrance précise, on découvre alors que la souffrance masquait un problème sous-jacent plus profond. On élimine alors les couches l’une après l’autre.

Là où c’est étonnant, c’est que l’EFT facilite la régression, comme en hypnose : on peut alors se souvenir facilement d’un événement passé où on a ressenti la même émotion que celle qui est traitée aujourd’hui. C’est courant lorsqu’on on fait diminuer une souffrance sans arriver à l’éliminer totalement. On remonte alors le temps pour revivre un traumatisme ayant en premier lieu occasionné des souffrances et forgé des croyances inconscientes. Ce traumatisme est lui aussi traité (on pourrait dire « guéri ») et les symptômes qui l’accompagnaient disparaisse en même temps.

Comment l’EFT s’applique en psychothérapie ?

En thérapie, on travaille le plus souvent sur un objectif positif, en tout cas si vous allez voir un thérapeute pratiquant les thérapies brèves, orientées solution, comme moi. L’EFT va permettre de travailler sur les blocages sous-jacents et les émotions négatives afin de « déblayer » le terrain. Et si une personne élimine le stress, la colère, la peur, la honte ou tout autre sentiment qui déclenchait son problème, alors son problème disparait et la personne retrouve la pleine possession de ses moyens.

C’est par exemple très utile pour les personnes qui essayent de perdre du poids, mais n’y arrivent pas, malgré les régimes. Elles souffrent de l’effet yoyo et ne semblent jamais pouvoir se débarasser de leurs kilos en trop. C’est probablement qu’il y a une raison inconsciente qui les en empêche. Souvent, c’est inconscient seulement parce que la personne ne veut pas voir le problème. Et parfois, elle n’en a aucune conscience. L’EFT permet d’ouvrir la boite de Pandore d’une manière douce et acceptable, en guérissant chaque aspect du problème au passage. Il peut s’agir d’un manque d’estime de soi, d’un rejet de son corps, d’un trop-plein de jugements négatifs, d’un rejet des autres, d’une manière de se protéger ou d’éviter quelque chose, comme une carapace aussi bien mentale que physique. Guérir les événements spécifiques du passé ayant créé ce fond du problème, diminuer le stress général, et éliminer les envies psychologiques (anormales) de nourriture en utilisant l’EFT va donc permettre de perdre du poids normalement : on enlève les blocages émotionnels.

L’effet secondaire, c’est que les personnes bénéficiant de l’EFT sont en général moins stressées, et qu’elles ont une meilleure gestion de leurs émotions après quelques séances.

Indications de l’EFT :

L’EFT s’utilise avec succès dans les cas suivants :

  • Tout ce qui touche aux émotions
  • Les traumatismes (accident, violences, abus, etc…)
  • Perte de poids
  • Addictions (en complément avec l’hypnose)
  • Obsessions et compulsions
  • Dépression
  • Deuils
  • Mauvaise estime de soi
  • Manque de confiance en soi
  • Trac
  • Timidité
  • Angoisses
  • Anxiétés
  • Phobies
  • Procrastination
  • Blocages au succès
  • Troubles sexuels
  • Problèmes psychosomatiques (insomnies, migraines, douleurs, problème de peau, maladies auto-immunes, etc…). A noter que je ne suis pas médecin, que l’EFT ne constitue pas un traitement médical ni ne s’y substitue.

L’EFT est aussi utilisée à haut niveau pour le traitement des cas lourds de syndrome de stress post-traumatique. L’EFT a notamment été utilisé avec grand succès avec des vétérans de guerre totalement traumatisé. L’EFT est également utilisé dans certains milieux hospitaliers pour le traitement de la fibromyalgie avec succès.

Articles et vidéos sur l’EFT

Vous trouverez prochainement d’autres informations sur l’EFT sur ce site.

 Validation scientifique de l’EFT

L’EFT a été validé scientifiquement comme une une technique clinique donnant « des résulats scientifiques factuels » par une méta-étude parue dans le journal de l’Association Américaine de Psychologie. Cette méta-étude regroupait et analysait de manière scientifiquement impartiale les résultats de 50 études précédentes portant sur l’EFT et d’autres techniques de psychologie énergétique. Il s’agit d’un résultat significatif, apte à faire accepter l’EFT par les autorités officielles.

Cet méta-étude n’est pas encore disponible en dehors du journal de l’Apa, mais vous trouverez sur Internet beaucoup de documents montrant l’efficacité de l’EFT.