Résumé : un exercice simple pour habiter son corps et développer un état de conscience plus large. Le fait d’habiter son corps amène plus de paix intérieure et permet d’accélérer un processus de développement personnel.

Habiter son Corps

Il y a quelques années, j’ai découvert sur internet le récit d’un thérapeute pas comme les autres qui décrivait comment il avait dépensé 45 000 $ dans des formations et des sessions privées de développement personnel, thérapie et coaching. Cet homme-là, Alexandre Nadeau, avait expérimenté à peu près toutes les méthodes que je connaissait à l’époque et certaines que je ne connaissais pas. Son but était de créer les processus les plus simples et faciles à mettre en application pour changer et aller vers un mieux-être.

Accélérer le changement

Comme c’est un chercheur invétéré, il a passé des années à créer, améliorer et peaufiner ses protocoles, jusqu’à créer une méthode unique qui combine ce qui se fait de mieux dans le monde du développement personnel. Au cours de ses recherches, Alexandre s’est rendu compte qu’il existe une cause majeure qui fait que certaines personnes ont du mal voire une incapacité à vivre des changements en utilisant des protocoles pourtant très efficaces (PNL, EFT, Hypnose, etc…). Quel que soit le thérapeute, la technique employée ou la volonté que ces personnes mettaient dans leur changement, rien ne semblait marcher. Ou au mieux, quelques jours seulement.

Notre thérapeute-chercheur s’est rendu compte que ces personnes étaient totalement déconnectés de leur corps et de leurs émotions. Elle pouvaient parler de leurs émotions d’un point de vue intellectuel, mais sans les ressentir, et donc sans aller au fond. En aidant les gens à habiter leur corps, il a réussi à obtenir les mêmes résultats pour tout le monde.

Ainsi, le fait d’habiter son corps est extrêmement important, et c’est même considéré comme la première étape d’une thérapie ou d’un développement personnel (en tous cas, c’est un point de vue que je partage).

Vivre dans sa tête

C’est un cas assez courant parmi les personnes qui viennent à mon cabinet ou avec lesquelles j’ai pu échanger : la plupart des gens qui n’arrive pas à vivre la vie qu’ils souhaitent semblent vivre dans leur tête en permanence. Ils ont un dialogue intérieur très vivant, souvent négatif (ils n’ont pas encore lu ce blog) et envahissant. Ils ont tendance à toujours ressasser leurs problèmes dans leur tête, font des jugements sur les autres et eux-même (« c’est de la faute à untel », « de toute façon je suis nul » ou « je ne mérite pas d’être heureux »). On ne leur a jamais appris à habiter son corps.

Ils sont coupés de leurs émotions et de leurs sensations. Seulement, refouler ses émotions ne règle pas le problème. Cela permet seulement de faire l’autruche et d’attendre que ca passe. Ce qui peut amener à un mieux-être ponctuel, oui, mais des soucis à long terme (la plupart des somatisations viennent de ce problème à mon avis).

Vous avez beau retourner un problème dans votre tête pendant des heures et des heures, cela ne vous amène pas forcément au changement que vous désirez. Si vous voulez par exemple avoir plus confiance en vous, et que vous passez votre temps dans votre tête à analyser pourquoi, depuis quand et comment vous n’avez pas confiance en vous, et que vous vous jugez en permanence, alors :

  1. Vous n’avez pas une approche orientée solution
  2. Vous vous coupez de 80% des informations de votre cerveau sur la confiance. Ces informations résident dans les émotions et la physiologie.

Ce genre de personnes est souvent considéré comme « très mentale » ou « cérébrale », « dans le contrôle » voire « froid ». Eh oui, car en passant la majorité de votre temps dans votre tête, vous :

  • Encouragez votre mental à créer des croyances et des jugements. Ainsi, votre mental intègre tellement d’attentes et d’idées préconçues sur ce que vous voulez vivre que ces idées vous empêchent de vivre ce que vous voulez vraiment vivre.
    Par exemple, vous voulez « être à l’aise en société » et avez d’excellents exemples autour de vous de personnes parfaitement à l’aise. Comme vous êtes dans le mental, vous fantasmez et projetez vos idées en pensant « ça doit être comme ça de vivre ça ».
    Vivrez dans sa tête empêche souvent de vivre une expérience avec le corps et le cœur.
  • Vous créez aussi un refoulement d’émotion, ce qui est négatif voire délétère. Les émotions refoulées sont toujours présentes et actives, même si vous ne vous en rendez pas compte. Votre inconscient les vit toujours. L’accumulation de ce genre d’émotions crée souvent un ensemble de peurs irrationnelles, un manque de lâcher-prise ou d’autres symptômes.

Alors passer encore plus de temps dans votre tête ne vous aidera que rarement à résoudre vos problèmes personnels ! C’est un peu comme les gens qui lisent 10, 15, 40 livres sur le développement personnel, entrepreneuriat, la spiritualité, etc… mais ne vivent pas les changements qu’ils espèrent. C’est ce genre de personnes qui bénéficieront le plus du fait d’habiter son corps.

C’est là que l’exercice que je vous propose intervient.

Habiter son corps

Habiter son corps est un exercice essentiel et indispensable pour vous. Certaines personnes ont déjà une bonne relation avec leur corps (si vous faites du sport, du yoga, des arts martiaux, etc…) mais ca ne peut leur faire que du bien de faire cet exercice aussi. Car plus vous habitez votre corps, plus vous êtes dans un état de conscience complet et plus votre expérience de la vie est riche.

Habiter votre corps va aussi vous aider à ralentir le bourdonnement du mental si c’est un problème pour vous (trop de pensées dans la tête). Ca va vous permettre de gagner du temps en thérapie ou dans votre développement personnel. Cela vous donne aussi une certaine confiance en vous quand vous apprenez à tirer votre propre conclusion sur les expériences et les méthodes. Même les décisions que vous prenez sont meilleures pour vous quand vous habitez votre corps, car il y a une vrai intelligence dans le corps (nous en reparlerons).

Il est possible de ressentir un grand plaisir en faisant cet exercice, comme l’impression de « rentrer chez soi » que certaines personnes expérimentent parfois lors de leur première expérience d’hypnose. Il se peut aussi qu’il y ait de l’inconfort. Eh oui, cet exercice est fait pour ressentir ! Dans ce cas, c’est que vous et votre corps devez vous réconcilier et revoir votre rapport très certainement (mieux manger, boire plus, bien dormir, faire du sport ou consulter un médecin). C’est en tout cas mieux que s’ignorer soi-même, n’est-ce pas !

Alors comment faire ? Rassurez-vous, il n’y a pas besoin d’exercices complexes et d’efforts douloureux pour réussir à habiter son corps 😉

Habiter son corps est avant tout une question de conscience et d’attitude. Il est difficile d’habiter son corps en étant plongé dans le mental, le jugement, l’analyse. Mais il est encore plus difficile de pas laisser son esprit habiter son corps encore plus lorsque vous faites cet exercice. N’est-ce pas ?

Habiter son corps : l’exercice

Cet exercice est très simple, universel, et prend généralement environ 5 minutes à réaliser, même si vous pouvez y passer autant de temps que possible. Son but est de changer votre état de conscience et de le rendre plus complet. Les changements sont donc durables, mais plus vous passez de temps dans cet état, plus vous vous y habituez.

Je vous conseille donc de faire cet exercice tous les jours pendant 1 mois ou 2 :)

Faites aussi cet exercice avant chaque séances de sport, de méditation, etc…

La première fois, il peut vous amener à un état d’hypnose tellement cet état est inhabituel pour vous. En effet, lorsque nous entrons dans un état de conscience très éloigné de notre état habituel, c’est ce qu’on appelle un état modifié de conscience, c’est-à-dire… un état d’hypnose 😉
Mais cela va s’atténuer avec le temps, et vous serez de plus en plus habitué à cette façon d’être.

Passons à la pratique !

Habiter son corps :

    1. Imagine que 2 tiges (connexions) partent de ton cerveau et descendent jusqu’au milieu de la plante de chacun de tes pieds. Qu’est-ce que ça change dans l’expérience de ton corps quand tu imagines ça?
    2. Maintenant, imagine qu’il y a 5 connexions de plus qui partent de ton cerveau et qui descendent jusqu’au bout de ton pied droit et 5 connexions qui partent de ton cerveau et descendent à ton pied gauche. Comment est-ce que ça change l’expérience que tu vis dans ton corps quand tu fais ça?
    3. Imagine maintenant que chacune de ces tiges produit des branches à chaque centimètre dans au moins trois directions différentes à l’intérieur de ton corps, incluant tes bras et tes mains. Qu’est-ce que ça fait?
    4. Multiplie chacune des branches dans toutes les directions comme si c’était des neurones et remarque ce que ça fait quand ton corps est rempli de neurones.
    5. Qu’est-ce que ça fait quand il n’y a plus de séparation entre « toi » et chacune des cellules de ton corps?

Avec le temps, vous allez vous habituer à l’exercice et vous pourrez aller de plus en plus vite. Réapprendre à habiter son corps doit se faire en douceur. Vous pourrez aussi faire cette expérience dans un ordre différent, ou aller directement à l’étape 4.
La première fois, vous pouvez prendre 10 minutes ou plus pour faire ça. C’est souvent plus facile les yeux fermés au départ, puis vous pourrez le faire les yeux ouverts.N’est-ce pas agréable d’habiter son corps à présent ?

Aller plus loin

Si vous voulez aller plus loin avec cet exercice, faites en rajoutant une nouvelle étape :

A la fin de l’exercice pour habiter votre corps, ouvrez les yeux et fixer une direction en face de vous. Tout en continuant à être connecté à chaque partie de votre corps, passez progressivement en vision périphérique et observez le monde autour de vous comme une seule image. Imaginez que vous ne faites qu’un avec le monde, que vous êtes vraiment lié. Vous devriez voir le monde plus en 3D et même « ressentir » les objets dans votre champ de vision. C’est une expérience naturelle ! On l’oublie simplement trop souvent dans notre mode de vie moderne.

Remarquez si cela enrichit votre expérience. Renouvelez à volonté 😉

Je recommande chaudement cet exercice à chacun d’entre vous, en particulier si vous avez envie de progresser dans votre vie et d’être votre meilleur ami.

J’espère sincèrement que le fait d’habiter son corps vous apportera plein de bonnes choses.

Il y a bien entendu d’autres moyens de plus habiter son corps tels que le sport, le yoga, certaines méditations, les arts martiaux et les activités physiques en général. Le processus que je viens de vous donner prend juste 5 minutes et atteint ce but plus rapidement. Habiter son corps est aussi une bonne habitude à prendre avant ces activités.

A bientôt pour d’autres exercices !